11 avril 2008

Des pavés dans la BD

faute_68tardiverite

Après un premier message sur mai 68, la BD (28 mars), il est temps de revenir sur d'autres BD qui reviennet sur les 40 ans de mai 68 :
- On commence par un grand de la BD: Jacques Tardi. Il publie chez Casterman, 1968-2008... n'effacez pas nos traces !. C'est un album accompagné d'un CD de Dominique Grange (la compagne de Tardi) : Le nouvel album de Dominique Grange « 1968-2008…N’effacez pas nos traces ! », trouve son unité et sa cohérence dans les thèmes qui ont inspiré cette auteure-compositeure tout au long des quarante années écoulées depuis Mai 68 : les luttes sociales, le racisme, la misère, les inégalités, la prison, l’exil, l’émancipation des peuples, l’utopie révolutionnaire…
Les chansons de Mai 68 écrites et composées alors par Dominique Grange, s’inscrivent dans cet héritage historique d’expression contestataire. Enregistrées sur de nouveaux arrangements, avec un certain nombre de titres nouveaux, elles ont inspiré Tardi, qui en a fait une mise en images superbe, un exceptionnel travail de dessin à la gouache, dans un recueil de 80 pages, contenant également le CD de Dominique

- Dargaud sort un numéro spécial mai 68 de Pilote "le journal qui s'amuse à lancer un pavé" : www.dargaud.com/pilote que l'on peut lire en ligne (on peut aussi envoyer ses contributions dessinées !)

- La faute à 68, par Elfo (editions Les enfants rouges) : Un roman graphique qui retrace, quarante ans plus tard, la genèse et les conséquences du long mai 68 italien, période allant de 1966 à 1973. L’histoire se situe à Milan, où les groupes de la gauche dissidente étaient les plus virulents et où la répression contre ce mouvement fut également la plus dure.

- La vérité sur Mai 68, par Monsieur B. et Sophie Dumas (à paraitre le 7 mai) : Eh oui, Mai 68 c’était il y a déjà 40 ans ! Plus qu’un simple mouvement de contestation politique, cet événement est resté gravé dans l’imaginaire collectif comme l’un des tournants de l’Histoire française contemporaine. Mais c’était comment, en vrai, Mai 68 ? Et que reste-t-il aujourd’hui de l’héritage de ces événements ? Encore une fois, Monsieur B s’attache à nous faire comprendre la réalité des choses… à sa manière ! Un petit bijou bourré d’humour. (A voir sur Glenatbd.com, rubrique à paraitre)

- Robert Laffont (qui fait aussi de la BD) annonce la parution d'un simple "Mai 68" par Siné, Cavanna, Reiser, Wolinski...

- et il parait que les éditions Soleil préparent un paroles de mai 68. A suivre...

Posté par civactus à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Des pavés dans la BD

Nouveau commentaire